Article/ TROIS GREFFIERS PRETENT SERMENT DEVANT LA CHAMBRE JUDICIAIRE DE LA COUR SUPREME DU TOGO




 Trois greffiers, Maîtres Agnélé Adjete, Naka Nika et Hatégoua Kontogma ont prêté serment de greffiers le vendredi 11 décembre 2020 devant le président de la chambre judiciaire de la Cour Suprême du Togo, M.  Koffi Agbenyo Bassah en jurant d’exercer leurs fonctions en toute loyauté, discrétion et conscience, de ne rien divulguer des secrets dont ils ont eu connaissance dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions. Ce serment  intervient suite à  l’affectation  des impétrants à ladite cour. Le box du greffe  à cette audience a été occupé par Me Parfait, Agbemadon- Sekpla qui a donné lecture de l’arrêté de leur affectation.

En les renvoyant à l’exercice de leurs fonctions, le président Bassah leur a présenté ses félicitations et  leur a demandé de continuer à mettre en valeur leurs savoir faire pour mériter  la confiance  qui leur est faite en les envoyant  à la plus haute cour de l’Etat en matières judiciaire et administrative.

Le président Bassah a rappelé aux nouveaux greffiers que si entre temps l’on disait, à juste titre, que la Cour suprême est un garage, telle n’est plus la situation aujourd’hui où les réalités ont changé. Ils doivent le comprendre et être assidus et ponctuels à leurs postes, puis, savoir accueillir les justiciables.

Le rôle du greffier, selon le président de la Chambre administrative, est de transcrire ce qui a été dit lors des audiences et d’authentifier les actes. « Vous devez donc le faire en évitant de monnayer votre travail » a-t-il insisté.

Avant leur arrivée à la Cour Suprême du Togo,  Me Agnélé Adjete était greffière au Tribunal de Lomé tandis que les deux autres, Naka Nika et Hatégoua Kontogma étaient greffiers à la Cour d’Appel de Lomé.

Espoir KPANOUGOU