Article/ LA COUR SUPREME À PIED D’ŒUVRE POUR LES ELECTIONS LOCALES AU TOGO




Des magistrats et greffiers de la Cour suprême et de la Cour d’appel de Lomé ainsi que des greffiers et secrétaires du tribunal et le personnel de la Cour suprême du Togo ont échangé le lundi 13 mai sur le cadre légal et institutionnel de la décentralisation, le cycle électoral, la gestion du contentieux électoral et le mode de scrutin (calcul des voix lors des élections locales).

C’était à l’occasion d’un atelier organisé par la chambre administrative de la cour avec le concours technique d’Inades – Formation Togo sur « le rôle et la responsabilité de la cour suprême dans les élections locales au Togo ».

Les travaux ont été ouverts et clôturés par le président de la Cour suprême, Akakpovi Gamatho. Celui-ci a témoigné les vives reconnaissances de son institution à Inades – Formation Togo pour son appui inestimable.

La chambre administrative de la Cour suprême du Togo connaît du contentieux des élections locales (municipales et régionales) et en proclame les résultats définitifs.